Actualités

Partager sur :
26 octobre 2021
Association

Le SEGUR DE LA SANTE, ouvre de nouvelles perspectives de carrière pour les ingénieurs dans les métiers du numérique.

Vue 179 fois

Des investissements financiers de 2 milliards seront consacrés aux projets numériques.

Valérie PECCLET (EPF Promo 1997) auteure de cet article vient de créer au sein des alumni le Club « Ingénierie et Santé »  pour fédérer ceux déjà présents dans ce domaine et mieux faire rayonner dans notre communauté EPF les perspectives nouvelles de ce secteur. Elle vous en dit un peu plus en fin de cet article.

LE CONSTAT

LA COVID a renforcé le constat que notre système de santé était stratégique et qu’il devait être renforcé et amélioré. 

L’état a défini lors du « SEGUR de la santé » les orientations du secteur pour les années à venir avec plusieurs volets dont un volet numérique pour faire percer le numérique dans ce secteur et contribuer à améliorer la gestion et la qualité des soins.

Un rapport a en effet remonté les difficultés qui existaient aujourd’hui : nombreux outils, aucune interopérabilité entre les outils, non cohérence dans le parcours du patient, rupture entre l’hôpital et la ville, outils non ergonomiques.

CE QUI VA CHANGER AU NIVEAU DE L’INGENIERIE

Un des moyens d’améliorer le système de santé français est d’introduire le numérique pour améliorer l’efficience des hôpitaux, faire de l’aide au diagnostic, faire de la prévention, suivre les patients). Le métier de médecin aura un tout autre visage en 2030 et le médecin disposera d’outils efficaces pour l’aider dans ses diagnostics. (cf la médecine en 2030)

Au travers du volet numérique du Ségur de la santé, le ministre des solidarités et de la santé a annoncé un soutien inédit au développement massif et cohérent du numérique en santé. Les 2 milliards d’investissement consacrés aux projets seront ainsi répartis : 1,4 milliards pour le partage des données de santé sur 3 ans auxquels s’ajoutent 600 millions dédiés au secteur médicosocial.

Ils permettront de donner un coup d’accélérateur sans précédent pour rattraper le retard dans la modernisation, l’interopérabilité, la convergence, la sécurité et l’éthique.

LA FEUILLE DE ROUTE DU NUMERIQUE EN SANTE

5 orientations ont été définies pour mettre en place un système interopérable national :

  • Orientation 1 : Renforcer la gouvernance du numérique en santé
  • Orientation 2 : Intensifier la sécurité et l'interopérabilité du numérique en santé
  • Orientation 3 : Accélérer le développement des services numériques socles
  • Orientation 4 : Déployer au niveau national des plateformes numériques de santé
  • Orientation 5 : Soutenir l'Innovation, et favoriser l'engagement des acteurs 

Chaque orientation se décline en actions : 30 actions ont été définies, pour plus de détails : https://esante.gouv.fr/virage-numerique/feuille-de-route

Ce projet historique et national ne réussira qu’avec l’engagement de tous les acteurs publics et privés. C’est un terreau idéal pour l’innovation, et des opportunités de carrière pour des profils variés.

Nous ne sommes qu’au démarrage et les services proposés n’ont pas encore atteint leur maturité. Un travail collaboratif doit être mené entre les professionnels de santé et les ingénieurs pour construire des services adaptés apportant un ROI. 

La formation des médecins doit également être adaptée pour que les médecins soient à l’aise avec les technologies qui leur permettront de mieux exercer leur métier (partage des connaissances, réduction des erreurs, aide au diagnostic, meilleure connaissance des patients, automatisation des tâches administratives). Ils disposeront alors de plus de temps pour se consacrer à la relation avec leurs patients.

LA CREATION DU CLUB INGENIERIE ET SANTE AU SEIN DES ALUMNI

C’est dans ce cadre que nous avons créé le Club Ingénierie et Santé car tout reste à construire et nous sommes convaincus que l’intelligence collective est source de richesse : la mobilisation collective est nécessaire. L’échange entre des professionnels de profils complémentaires, des profils de générations différentes ne peuvent qu’apporter de la valeur.

Les premiers travaux ont permis de construire une offre win/win utile à la fois aux étudiants et aux professionnels.

Notre offre s’articule autour de 4 piliers :

  • Le réseau par la création et l'animation d’un groupe regroupant les acteurs de l’EPF au sein de la base des alumni travaillant dans la santé;
  • Le coaching, le tutorat des étudiants et la mise en relation avec des Professionnels;
  • La communication autour des projets d’entreprise;
  • La formation

Notre groupe "Ingénierie et Santé EPF" est déjà composé d'une vingtaine de personnes de profils différents : étudiants, jeunes actifs et actifs expérimentés. Tous les secteurs dans le numérique et la bio-mécanique sont représentés: hopitaux, établissement publics, start up, sociétés de conseil. Nos réflexions et actions impliquent aussi le co-responsable de la majeure "Ingénierie et Santé" de l'école Thomas Provot.

Intéressé-e par la perspective de partager avec des idées, actions sur le thème de" l'ingénierie et santé"? Rejoignez le groupe Groupe Ingénierie et Santé EPF!

Vous pouvez aussi contacter Valérie Pecclet:  vpecclet@gmail.com.

 



4
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.