Actualités

Partager sur :

Hommage à Colette Kreder (EPF 1957)

20 octobre 2022 Association
Vue 199 fois

Une Femme engagée, une Directrice de l'EPF qui as laissé son empreinte de 1980 à 1994 et bien au delà.

 

Depuis la fondation de l’école par Marie-Louise Paris, des anciennes élèves diplômées se sont mobilisées, à plusieurs reprises, pour assurer son maintien ou œuvrer à son développement.
Parmi elles, c’est à Colette Kreder, qui vient de nous quitter, que je rends hommage aujourd’hui. 
C’est en 1968 que Colette Kreder, commence son engagement sur la longue route du développement de l’école, en rejoignant le conseil de perfectionnement de l’école, nouvellement créé. Tout en se ménageant le soutien des industriels présents, elle contribue déjà activement à la reconstruction des programmes, en étant fidèle à l’esprit d’innovation de Marie-Louise Paris. L’association des alumni lui est aussi un soutien important dans cette démarche. C’est après le décès de Marie-Louise Paris, que son rôle va prendre plus d’ampleur, cela la conduira à prendre la direction de l’école qui lui est confiée en 1980, elle la dirigera jusqu’en 1994.
 Son expérience professionnelle de dirigeante d’entreprises sera un de ses atouts pour réussir, mettre en place une gestion saine, apporter une vision moderne de l’enseignement, et sa ténacité lui a permis de faire aboutir des projets qui ne faisaient pas toujours l’unanimité.     
Nous lui devons des changements majeurs qui ont permis à l’école de préparer son futur.
-       La mobilisation de personnalités du monde académique (Ecole Centrale, INSA de Lyon, SupAero) pour apporter leur expérience et être une caution morale du programme vis à vis du Ministère de l’enseignement supérieur et de la commission des titres d’ingénieur en particulier
-       La mobilisation financière des industriels qui ont contribué à « sauver » l’école, en difficulté au décès de Marie Louise Paris, qui se sont portés caution pour les investissements, et resteront fidèles à l’école pendant des décennies (EDF, Aerospatiale…)
-       1984 la création d’un département international pour structurer les premiers échanges académiques internationaux qui se concrétiseront ensuite par 2 programmes bi-diplômant avec le Canada et l’Allemagne qui font encore aujourd’hui la singularité de l’EPF
-       De 1980 à1989, l’extension des locaux sur de nouveaux sites de la commune de Sceaux
-       1984 le cursus de l’école, passe de 4 à 5 ans, devenant alors conforme à celui de la plupart des grandes écoles
-       1991 : « l’idée de génie » c’est la création d’une Fondation d’utilité publique en remplacement de structures de gestion existantes, plusieurs grandes écoles ont depuis choisi aussi cette voie.

-        1994, l’école devient mixte  
Elle prenait aussi « soin » des élèves, et a souvent remis en selle, celles qui doutaient, elles lui en sont encore aujourd’hui très reconnaissantes.
Au-delà de ses actions en faveur de l’EPF, Colette a aussi œuvré pour le développement de la présence des femmes dans le domaine des sciences, qui s’est concrétisé dans l’Association Femmes & Sciences.
 
J’associe à cet hommage les anciennes élèves qui ont été à ses côtés, dans les différentes instances de l’école, dans les moments les plus critiques ; Catherine Bondonneau, Sylvaine Georges, Elisabeth Lepoutre, Madeleine Vialatte, Monique Vuillemin, Nicole Wanner.
 
Véronique Raimbault (EPF 1973)
Présidente EPF Alumni

 

Vous pouvez transmettre un témoignage personnel dans les commentaires.  

 

Et aussi d'autres articles pour voir et entendre Colette :

* Colette Kreder , de vive voix dans cette interview   

https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/cac87018738/egalite-professionnelle-entre-hommes-et- ...

 

* Un article qui développe plus longuement l’engagement de Colette en faveur des femmes.
https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2022/10/19/la-mort-de-colette-kreder-pionniere-de-la-parite-en-france_6146533_3382.html




3
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.